hassane annabi
Annaba - Cimetière Zaghouane - Recueillement des membres de la commission de la culture de la commune de Annaba et des artistes participant au festival de Malouf sur la tombe de feu Hassane El Annabi le 02/10/1998. Source photo : Revue "Commission de la culture, du tourisme et des sports" - Festival du Malouf Hassane El Annabi - Annaba 1998-1999-2000.

hassane annabi
Hassane El Annabi

Cheikh Hassane El Annabi, de son vrai nom Ahcène Aouchal, est né le 20 novembre 1925 à El Kseur aux environs de Bejaïa, que sa famille a quittée, alors qu'il avait à peine 6 mois, pour s'installer à Annaba. A l'âge de 14 ans, il quitte les bancs de l'école pour s'intéresser à l'art et aux grands artistes comme Cheikh Tidjani, Ahmed Ben Aissa, Cheik El-Okbi... Hassane El Annabi était toujours très curieux et très ingénieux au point de s'investir dans tous les arts. Il a commencé par la Issaoua, puis il a rejoint le théâtre, sous la direction de monsieur Omar Ben Malek, président de l'association Badr. Par la suite, il est devenu comédien et pianiste. A la fin de la seconde guerre mondiale, il a présidé l'association Badr pendant deux ans. De simple pianiste, Cheikh Hassane El Annabi a évolué jusqu'à se créer une renommée dans l'univers de l'art andalou et du Malouf, rivalisant avec les plus grands artistes de l'époque: Cheikh Samaï, Mustapha Ben Khemmar, Cheikh Larbi, Mohamed Benani, Mohamed El-Kourd..., jusqu'à imposer son cachet particulier à la fois difficile, et rehaussé, devenant ainsi un modèle de style et une référence artistique. Cheikh Hassane El Annabi a grandi dans le quartier populaire de Béni M'hafer à Annaba et à partir des années 1940 il a fréquenté de nombreux grands artistes du fait de sa maîtrise de tous les instruments musicaux. Cette époque connaissait des noms illustres dans le domaine artistique; tels cheikh Omar Chakieb, Hassouna à Constantine, et Belsadek Bedjaoui à Bejaïa. La première apparition de Hassane El Annabi a eu lieu à Souk Ahras, en 1948, en compagnie des frères Benzerka. Ce fut un grand succès, Hassane a été très apprécié par le public. Par la suite il parvient a créer sa propre troupe à laquelle il intègre son ami Cheikh Abdelaziz Mimoun dit "Khammar" pour sa perfection dans le chant. Les dons de l'artiste ne se sont pas limités au Malouf, mais se sont étendus au théâtre où il a fait plusieurs tournées en compagnie de Mahiedine Bachtarzi, et joué dans les pièces "la victoire de la vérité" et "le dernier adieu". Sur scène, avec son violon, Cheikh Hassane El Annabi a été un artiste élégant et sublime par sa forte présence et par sa maîtrise musicale. Le premier disque de l'artiste paru en 1958, a marqué le vrai début de sa popularité et sa célébrité, avec les chansons et interprétations "Fataïma rouh ya bani L'ouerchane" et "Jesmi fana". Quant aux chansons "Ya moulet essaq edrif" et "Men houa rouhi wa rahti", elles ont connu un grand succès dés 1962. Hassane El Annabi a su assurer sa renommée par son travail fécond, ses recherches dans les œuvres anciennes et sa maîtrise de la composition artistique et des instruments musicaux. Il a su également enrichir son expérience artistique au contact des lumières de la chanson Malouf : Adbelkrim Dali, Saddek Bedjaoui, Fadila Dziria, Cheikh Hassouna..., ces contacts par leur richesse et leur variété, lui ont permis de consolider et d'affiner sa maîtrise, s'affirmant ainsi, en maître dans l'art du Malouf, qui était le monopole de certains artistes tels Mohamed El Kourd ou ceux de Constantine. L'école Annabie du Malouf, qu’il créa et qui porte aujourd’hui son nom, a complété sa notoriété. Cheikh Hassane El Annabi, l'enfant des Béni M'hafer, nous à quitté le 30 septembre 1991 et fut inhumé au cimetière, autrefois si prestigieux, Zaghouane à Annaba, sa terre adoptive. Afin de pérenniser la mémoire et l’action du maître du Malouf à Annaba de 1940 à 1990, la commission culturelle de la commune de Annaba organise régulièrement des festivals dans lesquels participèrent de grands chanteurs et musiciens tel que Mohamed Tahar El Fergani, un des grands du Malouf Constantinois.

Hassane El Annabi - Extraits audio pour les mélomanes

Hassane El Annabi - Selli houmoumek - 15:16' note Hassane El Annabi - Lefta´ma - 7:05' note
Hassane El Annabi - Ya moulat essaq edrif - 5:49' note Hassane El Annabi - Ya El antara - 5:43' note
Hassane El Annabi - Ana el memhoune - 11:56' note  
© Kamel - http://annaba.net.free.fr