"Zambla le terrible ", là où il passe l'herbe ne pousse plus...