Annaba

Menu Annaba

Histoire
fleche
fleche





Protégeons notre environnement

La Seconde Guerre mondiale et ses répercutions sur Bône (1939-1945
)
débarquement usdca bônebombardement bône 2 Le 1er septembre 1939 marque le début la Seconde Guerre mondiale quand les troupes allemandes envahissent la Pologne. L'Etat-major anglo-américain devait ouvrir un second front à l'ouest pour soulager les Soviétiques qui résistent seuls à l'assaut allemand à l'est, depuis juin 1941. L'intervention des Alliés s'effectue finalement en Afrique Française du Nord (AFN). Leurs objectifs : la maîtrise de la Méditerranée, en ligne de mire les forces de l'Axe basées en Tunisie, ceux de Mussolini en Sicile et l'Italie du sud, et enfin l'Europe pour venir à bout d'Hitler. Le matin du 8 novembre 1942, plus de 100000 soldats anglo-américains débarquent en AFN. L'Etat-major français fidèle à Pétain accueille les Alliés à coups de canon à Oran et au Maroc. Mais le débarquement réussit cependant à Alger, où la résistance française locale réussit à neutraliser l'armée vichyste. Le matin du 12 novembre, un bataillon de parachutistes britanniques saute sur l'aérodrome de Bône. Parallèlement, les troupes américaines débarquent, sans rencontrer de résistance, à Bougie, à Philippeville et à Bône. Pratiquement pas encore de DCA et pas d'avions capables de résister aux raids italo-germaniques, le sort de Bône est sérieusement compromis. C'est alors que, dans la matinée du 13 novembre 1942, des avions à croix gammées surgissent par vagues hurlantes dans le ciel de Bône larguant leurs chapelets de bombes meurtrières.

cap rouxLes jours suivants, les Stuka allemandes, appuyés par les Falco italiens, multiplièrent les attaques en piqué sur les blindés anglo-américains paralysant ainsi le déploiement des troupes Alliés et leur logistique de guerre en direction de la Tunisie. Mais dès que la ville fut dotée de pièces de DCA et d'une couverture aérienne, la compagne de Tunisie pu commencer. L'armée de l'Axe capitula finalement en Tunisie le 22 mai 1943. Les bombardements de Bône s'étaient poursuivis jusqu'au 30 juin 1943. Le calme ne revint que lorsque les troupes Alliés quittèrent la Tunisie pour entrer en Italie. Les indigènes se trouvèrent, encore une fois, au coeur d'un conflit mondial qui opposa, de façon schématique, deux puissances étrangères.

bône war cimetery 39-45Selon les sources officielles de l'époque, il y eu au cours de ces tragiques 8 mois à Bône, 1800 bombes lancés sur le port et la ville. Plus de 500 immeubles furent détruits ou endommagés, causant plus de 3000 sinistrés. Le bilan des victimes civiles s'élèverait à 164 morts, dont 123 musulmans, et plus de 202 blessés, dont 113 musulmans. Mais selon les estimations des indigènes contemporains de cette guerre, il y eu trois fois plus de morts. Quant aux victimes militaires, on compte 885 soldats Alliés, dont 811 anglais qui reposent dans le cimetière de guerre anglais, situé à environ 5 Km à l'ouest d'Annaba, près de Sidi Achour (la dépouille d'un britannique mort durant la guerre 1914/1918 fut transférée dans ce cimetière). Ville martyre, Bône a été citée, le 11 novembre 1948, à l'Ordre de l'Armée avec attribution de la Croix de Guerre avec Palme. L'Allemagne nazie capitule le 7 mai 1945 à Reims, et c'est officiellement le 8 mai 1945 qu'est proclamé l'armistice qui met fin à la guerre en Europe.


16/19
Copyright © Kamel - Annaba et sa région