L'ancienne gare de "Mokta El Hadid" à Aïn Mokra (Berrahal) en 1886

Chemin de fer de Bône à Mokta El Hadid. Station de l'Oued Zied en 1886

C'est l'exploitation du sous-sol du côté ouest de la ville qui a permis la construction du premier tronçon de chemin de fer à Bône. En effet, en 1846, un ancien Directeur des Mines, le Marquis De Bassano, signa l'acte de propriété pour l'exploitation des mines de fer découvertes à Meboudja dans la région ouest, entre Bône et Aïn Mokra. Les usines et le haut-fourneau furent construit à l'Alaliq (6 Km au sud d'Annaba) pour traiter la matière première sur place et ainsi faire de la ville de Bône un centre métallurgique industriel. Dès 1858, afin de faciliter l'acheminement terrestre du minerai, le Marquis de Bassano entrepris le construction d'une voie ferrée (à voie étroite), la première en Afrique du nord. Cette ligne n'avait que 11 Km de long. Depuis sa mise sur les rails, le petit "tortillard" eut son point de terminus sur les vieux quais du port fluvial de la Seybouse. En 1862, la Société Bassano fit faillite et céda ses droits à la compagnie Mokta El Hadid (Maqtaâ El Hadid, littéralement : "coupure du fer", pour désigner "le chemin ou le raccourci à travers le gisement de fer", célèbre amas de fer, connu de temps immémorial par les indigène). Celle-ci avait ensuite obtenu la concession d'un gisement de fer à Aïn Mokra. Cette mine occupait à elle seule environ 3000 ouvriers (majoritairement italiens). En 1860, la ligne originelle de chemin de fer fut prolongée jusqu'à Aïn Mokra. En 1865, la société Mokta El Hadid ne tarda pas à se rendre compte que le port de la Seybouse n'était plus suffisant. Elle édifia aussitôt un nouveau quai prolongeant la petite débarcadère construite trois siècles plutôt par les turcs. En 1867, la ligne ferroviaire arrive jusqu'à la darse sud du port et elle est alors longue de 40 Km. C'est ainsi qu'est née, dès 1858, pour les seuls besoins de l'exploitation minière de la région bônoise, la première ligne de chemin de fer en Algérie (suivi de la ligne Alger-Blida, ouverte en 1862).